Kaua’i - Kauai

Photos et anecdotes à Kaua’i

6 aout  2008 – Kaua’i

 

 Vers 9h00 du matin, nous étions rendus sur Kaua’i, la dernière île de notre voyage… Nous nous sommes rendus à la première auberge de jeunesse sur notre route. En arrivant, l'homme qui s'occupait de cette auberge nous aborda pour la première fois en nous disant : «You guys have a good Karma»… Donc il avait l'air plutôt louche… La réputation de cet homme est connue des Grands voyageurs. Même qu’il est mentionné dans certains guides de voyage que l’homme s’occupant de cette auberge est fou. Il t’aime ou il ne t’aime pas… Heureusement il nous aimait. Il nous dit par la suite qu’il avait mit à la porte 5 voyageurs qui avaient trop bu la veille et parlaient plutôt fort… Légitime je présume… Alors pour nous le frigidaire était plein ! Sans plaisanter, nous avons tout laissé en place puisque nous ne savions pas encore à qui celle-ci appartenaient. En soirée, nous avons écouté un film et réserver nos billets de retour pour Honolulu. Durant le film, l'homme de l'auberge est venu nous proposer de travailler pour lui. Son offre était de faire le ménage l'avant-midi et l'après-midi nous étions libre de faire ce que nous voulûmes et ce sans payer l'hébergement. Toutefois, nous avions nos plans ! Nous lui avons donc dit qu'on lui répondrait le lendemain matin.

 

La journée suivante, Mikky, soit l’homme de l’auberge, nous demanda quel était notre réponse. Je lui fis donc comprendre que nous avions des plans, car c'était les derniers jours de notre voyage. Je lui ai donc proposé de revenir dans une semaine pour lui offrir nos services de nouveau. Et répondit sur-le-champ que nous l’utilisâmes et que nous étames des démons ! Après cette discussion rendue plutôt chaotique, nous avons fait nos bagages pour aller à une autre auberge de jeunesse. En parlant avec les gens de l'auberge nous avons appris qu'on pouvait louer des voitures usagées et non-sécuritaires pour seulement 140 $. Quelle aubaine! Par après, je suis allé faire une sieste tellement j'étais fatigué.

 

Le lendemain matin, nous sommes partis au bureau de l'information pour les campings, afin d’organiser un peu nos derniers jours de voyage. Rendus sur place, la madame du comptoir nous informe que si nous faisons du camping ainsi que des randonnées pédestres près de cours d'eau – eau douce - d'éviter de s'y baigner le plus possible. Elle nous dit qu'en raison de faibles pluies les cours d'eau sont contaminés dû à l’eau stagnante. Cette maladie provient de l’urine des rats et des autres animaux qui font leurs besoins dans les cours d’eaux. Après que la gentille madame nous ai informée à propos de cette maladie, soit la Leptopirosis, j’ai commencé à me questionner sur mon cas. Avais-je attrapé cette maladie lors de notre expédition sur Big Island la semaine auparavant ? C’est pour cela que j’étais fatigué ? Une chose est certaine, c’est qu’avec ce genre de maladie on consulte le plus vite possible. Cette maladie tue des centaines de touristes chaque année. Cette maladie est méconnue des  grandes villes. Les symptômes sont similaire à la diarrhée et à de la fièvre.  C’est pourquoi autant de personnes meurent chaque année de cette maladie puisqu’on la traite avec de mauvais médicament, soit pour la diarrhée par exemple. Alors je me rends à l’hôpital, il n’y a personne cela fait différent du Québec… Et quelques minutes après le docteur me dit que j’ai p-t un petit virus, mais que je n’ai surement pas cette maladie puisque c’est trop tôt pour ressentir les effets… Il me dit qu’on ressent les premiers symptômes après 7 jours environs, moi cela en faisait seulement 5 ! Après notre arrêt à l’hôpital, nous sommes partis dans Koke’e State Park pour y dormir. En arrivant, nous étions de un très fatigués et de deux, il pleuvait énormément. Nous avons donc décidé de dormir dans la voiture.

Le lendemain matin nous nous sommes levés dans une voiture pleine de buée. Ensuite, nous sommes allés s'informer pour savoir où était les randonnées pédestre dans le coin, qu'elles étaient les plus longues et les plus exigeantes. La madame à l'information nous conseilla fortement de faire la randonnée pédestre nommée ‘’Na Pali Over Look ’’. Cette randonnée était de 9,3 miles et donnait tout au long du parcours des points de vue impressionnants sur des vallées et de petits canyons. En revenant, en soirée, nous avons fait une attente le plus rapidement possible avant que la pluie n'arrive.

 

La journée suivante, nous nous sommes levés assez tôt afin de pouvoir faire une autre randonnée pédestre dans le parc du Waimea Canyon.  Après cette petite expédition dans le Canyon, nous avons ‘’packté’’ nos affaires pour ensuite se rendre au Salt Pond Park. En chemin, nous avons acheté de la bière pour la boire ensuite sur la plage de Salt Pond Park.  À cette endroit, c’est l’endroit désigné pour les sans abris. Cette plage est publique, mais à quelque mètre de celle-ci, plusieurs tentes ponctuent le paysage fantastique. Nous avons rencontré à cette plage, quelques heures après notre arrivé, une mère de 5 filles de 5 pères différents…  En soirée, la mère est venue nous voir pour nous demander de gardé un œil sur sa plus petite fille… Évidemment nous avons accepté, car elle ‘’devait allée jouer à l’argent’’. Mais heureusement nous n’étames pas des tueurs ou des enleveurs d’enfants… J’aime mieux pas imaginé ce qui se serait passés si nous étames de mauvaises personnes…  La mère est revenue à 7 heures du matin…