Informations Hawaii

 

 

 

 

 

 

Faunes et flores de Hawaii

 La faune d’Hawaii est particulièrement riche à cause de l’absence de prédateurs naturels. On y retrouve bons nombre d’animaux aquatiques extraordinaire qui font la fierté du peuple hawaïen. Selon des études récentes, à l’arrivée des premiers polynésiens (400-800 AC), on calcule à plus de 65 variétés d’oiseaux endémiques sur le territoire d’Hawaii. Sur ce nombre, on croit que près du tiers sont maintenant disparu. 

Par contre, les scientifiques n’ont pas trouvé de traces de reptiles, d'amphibiens, de moustiques, des poux, les puces ou des cafards. On croit qu’à l’arrivée des premiers polynésiens sur les îles d’Hawaii, on ne trouvait qu’espèces endémiques de mammifères : la chauve-souris et le phoque moine. On croit que c’est par accident que les chauves-souris se sont retrouvées sur Hawaii.

Puisque pendant très longtemps, les prédateurs étaient somme toute inexistants, certains animaux se sont adaptés différemment à l’environnement de Hawaii. On calcule à 90% des espèces se retrouvant à Hawaii comme n’existant nulle part ailleurs.

Importation d’animaux à Hawaii

Les inspections aux points d’entrées pour Hawaii sont très strictes afin de ne pas importer des animaux non désirés sur le territoire hawaïen. D’ailleurs le meilleur exemples est le programme pour éradiquer les serpents sur le territoire. En effet, cet animal n’est pas d’origine hawaïenne et sa présence sur le territoire hawaïen peut briser la chaine alimentaire et provoqué la décadence d’une espèce.

Mammifères de Hawaï

Hawaii possède malgré tout quelques mammifères, vivant principalement à l’intérieur des terres. On dénombre donc cochons sauvages, chevaux, moutons et chèvres portées par les premiers colons. Par contre, On retrouve parfois le phoque moine sur certaines plages plus isolés des différentes îles de Hawaii.

Maui constitue néanmoins l’une des meilleures îles pour observer la richesse de la faune hawaïenne. On peut y voir la célèbre baleine à bosse et la suivre dans sa migration annuelles.

Sur l’île de Hawaii, on retrouve des chevaux sauvages dans la vallée de Waipo. Le reste des mammifères sont dans les terres intérieures.

On peut y voir des cochons sauvages et des chèvres dans les vallées et la montagne.

Phoque moine de Hawaii

Le phoque moine de Hawaii est un parent direct du phoque qu’on retrouve dans les eaux chaudes des Caraïbes et en Méditerranéen.  Au 19ème siècle, il fut en réel danger d’Extinction à cases des marchands qui souhaitait vendre sa peau et son huile. Heureusement, des lois ont fait en sorte que depuis peu, une explosion démographique du phoque moine a permit de mettre l’Espèces hors de danger. En 2004, on dénombrait environ 1400 phoques moine dans les eaux de Hawaii.

Le phoque moine de Hawaii est aussi connu par son nom scientifique de Monachus schauinslandi. Son nom scientifique provient du premier crâne qui fut ramené de l’île Laysan par le Docteur H . Schauinsland.

 Même si sa survie semble assuré par des lois assez strictes, on le considère encore comme une espèce en danger. C’est d’ailleurs son caractère endémique (unique) qui fait de ce spécimen de phoque, un animal dont la conservation est impérative.

Les autochtones d'Hawaii nommaient le phoque moine sous l’appellation «Ilio-holo-i-ka-uaua » mot hawaïen signifiant "chien qui court dans les eaux agitées". On lui donna le nom de phoque moine à cause de sa tête ronde couverte de poils courts, lui donnant ainsi l'apparence d'un moine médiéval. On croit aussi que le nom de « phoque moine » provient peut-être du  aussi de son côté solitaire par rapport aux phoques habituels qui vivent en groupe.

Le phoque moine de Hawaii est considéré comme la forme la plus primitive d’animal de la famille Phocidae. On croit que cette sous-espèce se serait séparé des autres phoques il y a environ peut-être 15 millions d'années.

À l’âge adulte, le phoque moine possède un pelage gris devenant brun après des précipitation importante. Par contre, les jeunes ont une couleur argent.

À leur naissance les phoques noirs possèdent une fourrure noire aux poils courts. Un certains nombre de phoques moine de Hawaii ont des reliquats de morsures d’attaques de requin. Les phoques femelles peuvent aussi être durement marqué par leur rencontre avec les mâles qui peuvent s’avérer particulièrement brutaux. Les mâles peuvent atteindre des poids de 300 à 400 livres avec une grandeur de 7 pieds tandis que les femelles peuvent atteindre 8 pieds avec un poids de 400-600 livres.. L’espérance de vie des phoques moines est d’environ 30 ans.

Le phoque moine de Hawaii est en danger d’extinction dans la région de Hawaii et fait partie de l’Acte sur les espèces en voie d’extinction. Il est donc illégal de tuer les phoques moines que l’ont peut encore voir à Kauai, Niihau, et d'autres îles.

Quand le phoque moine plonge, son activité cardiaque est réduite à 1/10 et parfois même 1/15 de la normale. Le débit circulatoire est ralenti au minimum. Le cerveau et le cœur continuent à recevoir du sang oxygéné mis en réserve dans la veine cave postérieure, alors que les autres viscères et les membres, moins sensible à l’anoxémie, sont en condition plus ou moins anaérobie. On pourrait craindre, par suite d'une trop longue stagnation, que le sang se fige ; mais tous les pêcheurs qui ont tué des phoques ont pu le constater : chez ces animaux, la coagulation se produit tardivement.

Par ailleurs lorsque le phoque moine effectue une plongée, ils consomment de l'énergie ; celle-ci provient normalement de la combustion des sucres, avec formation d'anhydride carbonique et d’eaux ; mais quand l'oxygène fait défaut, cette énergie est unique d'une autre manière. On sait aujourd'hui que la dégradation des hydrates de carbone passe par deux étapes ; au terme de chacune d'elles, il y a une libération d'énergie.  Durant la première se forme, sans qu'il y ait besoin d'oxygènes, de l'acide lactique ; celui-ci est aussi lors de la seconde phase et c'est alors que se dégage de l'anhydride carbonique et de la vapeur d'eau. Quand le phoque moine est en immersion, seul intervient la première partie de la réaction : l'apport d'oxygène est fourni lorsque la animal remonte en surface pour respirer. En fait, on retrouve ce même processus chez les mammifères terrestres et chez l'homme lorsqu'ils soumettent leur organisme à un exercice soutenu. L'essoufflement qui succède à une activité intense n'est rien d'autre que la manifestation du besoin d'oxygène, et les courbatures sont dues à l'accumulation d'acide lactique dans les muscles. Par contre, il faut souligner que les phoques moines résistent beaucoup mieux à l'effort que les humains, car ils peuvent tolérer de fortes quantités d'acide lactique d'anhydride carbonique.

Les oiseaux d’Hawaï

Selon les estimations et les observations des scientifiques à Hawaii, on croit que c’est à Hawaii ou le plus d’Espèces d’oiseaux ont disparus sur la planète au cour des 200 dernières années. Sur près de 70 espèces différentes qu’on pouvait dénombrer il y a deux siècles, près de 25 ont disparu et près de 30 sont en réel danger. Soulignons la corneille d’Hawaï et le Alala.

Pour les oiseaux, c’est sans contredit sur l’île de Kauai que vous pourrez faire l’observation d’un grand nombre d'espèces d'oiseaux.

L’échasse d’Hawaii :

L’échasse hawaïenne est animal de la région avec une tête noir de 16 pouces de haut. En plus de ses longues jambes, l’oiseau est noir et blanc avec une teinte de rose parfois.  On le retrouve dans les régions protégées comme au sanctuaire Kanaha situé sur l'île de Maui.

La canard de Hawaii

On retrouve le canard Hawaïen dans le National Wildlife Refuge sur l’île de Kaui.

Le Nene de Hawaii

L’oiseau Nene constitue un oiseau en voie d’extinction à Hawaï. On dénombre encore 500 oiseaux que l’on peut rencontrer dans trois endroits différents : Au parc national de Haleakala sur Maui. Au sanctuaire des oiseaux au parc national de Mauna Kea. Sur les pentes du Mauna Kea sur la Grande Île (Big Island).

Les reptiles de Hawaii

Les reptiles sont presque inexistants à Hawaii. Cette information plaira à tous les voyageurs redoutant un peu ce genre d’animal que l’on retrouve habituellement dans les régions insulaires. On peut néanmoins mentionner le petit Gecko, reptile de 4 pouce de long. Ce petit reptile vit dans certaines maisons. Certains seront surpris d’apprendre que leur présence est bien perçu car il permet de chasser les petits insectes nuisibles. On le considère comme un petit garde naturel contre les invasions indésirables !

Par contre, c’est sans contredit la tortues qui est le reptiles le plus connus et reconnus des îles d’Hawaï.

Les tortues de Hawaï

Les tortues vivaient déjà l’âge des grands reptiles disparus qu’on appelle les dinosaures. Il s’agit d’ailleurs d’une des rares espèces ayant survécu à la disparition des dinosaures. On croit que les tortures parcourent les mers océaniques depuis plus de 200 millions d’années. Ce n’est que récemment que l’espèce est devenu menacé d’extinction. D’ailleurs, de nombreux programmes, tant à Hawaï que dans plusieurs îles du Pacifique, œuvrent à la conservation de cet animal anciens. En fait, sur les sept espèces de tortues, 6 sont en danger.

Selon la mythologie chinoise, les tortues est la représentante de la sagesse.

Animaux marins de Hawaii

Durant des siècles d'êtres humains a cru que la planète était plate comme une gigantesque soucoupe et qu’un fleuve très large serpentait son pourtour. Pour les anciens et même encore pour les populations du Moyen Âge, cette ceinture d'eau était hostile et peuplée de Monstre. Ce n'est qu'au XVe siècle que l'immensité des océans fut perçue. Les grands découvreurs comme Christophe Colomb, Magellan, Mercator, Tasman et Cook découvriront avec le temps que l'étendue de l'eau est bien plus grande que celle de la Terre émergée.

Pour tous les passionnés d'animaux marins, la région d'avoine constitue un sanctuaire extraordinaire où l'on peut découvrir et observer bon nombre d'animaux endémiques. Nombreuses sont les personnes qui connaissent la beauté des plages hawaïennes, par contre moins nombreux sont ceux qui, connaissent la richesse aquatique et faunique.

Les eaux de Hawaï sont riches en poissons. On dénombre un peu moins de 700 espèces différentes de poissons dans la région de Hawaii. De ce nombre, environ 450 restent près vivent près des récifs de corail et de la côte. Parmi ces derniers, près de 30% sont endémiques et on ne les trouvent que dans les eaux hawaïennes.

C’est au cour de l’évolution des fonds marins et de la création des îles hawaïenne par les volcans que les courant marins ont amenés des espèces de poissons dans la région. En ce qui concernent les espèces de la région, on retrouve des murènes et différents types d’anguilles. De façon générale, ces animaux ne sont pas dangereux, sauf dans de rares occasion ou elles se sentent agressés.

Poisson perroquet

Le poisson perroquet est sans doute l’un des poissons les plus colorée des récifs de corail. Il s’agit d’un poisson vivant dans les rochers et les récifs de coraux de Hawaii et pouvant mesurer jusqu’à 40 centimètres.

Baleine à bosse

Les baleines à bosses constituent sans contredit les plus gros animaux marins visibles dans la région d’Hawaii. On peut les voir de Novembre à Avril, ou elles viennent s’accoupler, en provenance de l’Alaska. En hiver, il est habituellement possible de faire des croisières vous permettant d’admirer ces cétacés impressionnants.

Une baleine à bosse peut mesurer jusqu’à 45 pieds et lorsqu’elle  saute, elle est visible du rivage. La baleine à bosse font partie des plus grandes baleines à vivre dans les eaux de Hawaï. Par contre, plusieurs autres espèces sont également visible à Hawaï.

Requins de Hawaii

Le requin, animal plein de mystère et pour lequel nous avons beaucoup de préjugés vit dans les eaux de Hawaii. On dénombre environ 40 espèces de requin. Le requin blanc ne vit pas dans ces eaux même si le 28 décembre 2005, un caméraman a pu en filmer au large des côtes de Hawaii. Le requin le plus inoffensif est le requin baleine, que les plongeurs aiment approcher.