Histoire de Hawaii

Un peu d’histoire

 

La découverte des Îles

 

Contrairement à plusieurs histoires ou à plusieurs légendes, le capitaine anglais, du nom de James Cook, n'a pas découvert l'archipel hawaïen comme il le raconte dans son récit de son troisième voyage dans le Pacifique.

 

La vérité sur l'histoire de ces îles est qu'un groupe d'aventuriers aurait découvert il y a plus de 2000 ans l'archipel d'Hawaï. Quelques archéologues et anthropologues sont en désaccord sur l'exactitude du lieu d'où provenaient ces fameux explorateurs.

 

Quelques personnes pensent que ces explorateurs intrépides sont venus du sud-est de l'Asie ou encore de la Chine. Ces aventuriers auraient quitté la terre ferme à bord de canots mesurant 60 pieds de long et 14 pieds de large seulement. Ils auraient quitté la terre ferme avec peu de nourriture, d’eau potable et avec aucune carte récente ou objets de navigation. Incroyable quand même !

 

Le début d’une société

 

         La société Hawaïenne est semblable aux sociétés hiérarchiques que nous trouvons dans les tribus amérindiennes du Canada partout ailleurs. Ce sont des groupes dirigés par des chefs. Dans les débuts d’Hawaï, ces groupes d'individus étaient regroupés en quatre catégories : la première classe sociale était Ali’i. Le seul moyen d’accéder à cette classe était d'être nommé par la mère du grand roi ou chef. Cette première classe était destinée aux personnes qui étaient en charge de toutes les îles. Rares étaient-‘’îles’’ !

 

         La seconde classe était pour les chefs de chacune des îles. Cette classe se nommait ali’i ai moku. Les élus de cette classe étaient soumis à l'apprentissage des différentes choses comme par exemple savoir construire un canot dans les règles de l'art Hawaïen, pratiqué les arts martiaux, les arts de la santé, la région, genre de naviguer et plusieurs autres spécialités.

 

         La troisième classe est sans aucun doute celle qui regroupait le plus d'individus à cette époque. Cette classe était nommée ainsi : maka’ainana. Cette classe n'était pas une classe d'esclaves, ils étaient libres de faire ce qu'ils voulaient quand ils voulaient et où qu'ils voulaient. Cependant, ils devaient payer des taxes à la première classe en plus de leur donner quelquefois de la nourriture ou autres choses. Ils devaient aussi construire des temples ou structures en vénération pour leur roi.

 

         La quatrième classe, et non la moindre, était la classe kauwa. Cette classe ne se mêlait pas aux autres classes puisqu'ils étaient vus comme des esclaves.

 

Quelques experts disent que la société hawaïenne auparavant ressemblait au système féodal du Moyen-Âge.

 

La religion Kapu

 

La religion en dans la société hawaïenne arriva assez rapidement. Nous savons que les hawaïen et était régie et gouverner par le désir et les lois de cette religion. La religion leur dictait quoi manger, quand ce marier, où ils pouvaient et quand ils pouvaient pêcher. Leur religion influençait beaucoup leur vie.

        

Il y avait quatre principaux dieux. Le premier était Ku, le dieu de la guerre. Le second était Kane, le dieu de l'eau fraîche, du soleil, de la création et de la fertilité. Le troisième dieu était celui de l'océan et se nommait Kanalao. Le dernier Dieu de cette religion très se nommait Lono et régissait les lois de l'agriculture et de la paix.

 

L'ancienne tribu hawaïenne croyait après leur mort, leur esprit devenait l’aumakua. En fait, l’aumakua  est une sorte de guide et de protection pour la nature, leur famille et leurs ancêtres.

 

À lire aussi: Le Hula, la langue hawaïenne